29 septembre 2008

Tirer sa révérence

(Ce billet attend depuis quelques semaines d'être publié, je pense qu'il est temps, à présent)

Il y a des moments comme ça dans la vie, où il est nécessaire de tourner, une, voire des pages. Des moments où, malgré soi, on grandit encore un peu, où les évènements de la vie vous mènent à faire des choix, souvent à double tranchant, des choses qui vous semblent bonnes pour vous, et qui le seront peut-être moins pour d'autres. Comme le disait mon ami Jean-Paul à ce sujet: "la chose la plus difficile à faire et la meilleure chose à faire sont souvent la même"... Il faut des moments d'égoïsme pur et dur, des moments de remise en question, des doutes, des questionnements, et des pleurs, irrémédiablement, des larmes qui coulent le moment venu, et qui reviennent vous surprendre un soir, comme ça, juste une chanson qui vous fait penser à tout ce temps, à ce qui aurait pu être, ce que vous avez décidé de suspendre, de dire stop, d'y mettre une fin, de perdre peut-être, mais pour votre bien et celui de...

Pas forcément le bon rôle, des critiques, des questions, des regards ou des mots désapprobateurs, des jugements portés sans connaître toutes les clés de l'histoire. Se dire malgré celà, que l'on est plus fort, plus fort que toutes ces petites blessures, et que peut-être, si l'on vous juge, c'est que eux, le courage dont vous faîtes preuve à ce moment, ce courage-là, eux ne l'ont peut-être jamais eu, et tout compte fait, vous en veulent d'en avoir plus qu'eux.

Il y aura eu des moments heureux, beaucoup, car on ne peut pas les évincer, des moments plus durs, où l'un et l'autre étions là pour nous soutenir, des choses que je voulais partager ici, au-delà des perles et des tissus, et autres jolies photos mais pas forcément utiles, des coups de coeur, mais il est temps, je pense, si cette histoire se termine, temps de terminer aussi celle-ci, ces deux années et demie passées ici, non pas abandonner tout cet univers, mais abandonner cette facette-là, cette facette forcément reliée à David.
Comme je le disais plus haut, beaucoup de beaux moments, il y a 5 ans, il était là à sécher mes larmes, à devenir l'ami le plus cher, puis d'ami en amant, presque 5 ans partagés. Et comme pour finir en beauté cette relation, de ne pas se quitter violemment, comme une apogée à cette idylle, au terme de cette histoire, quelque chose à laquelle on ne peut heureusement mettre un terme, comme laisser un blog à l'abandon, un petit signe du destin, une étoile qui continuera à briller malgré la fin de ces deux histoires, un petit être qui grandit chaque jour un peu plus en moi, pour ne pas laisser de goût amer en bouche, pour se dire, que même si nous choisissons de poursuivre nos chemins chacun de notre côté, il ou elle sera toujours là pour nous rappeler ce que nous avons vécu ensemble. Le meilleur reste forcément à venir.

P.S: Certains comprendront donc que ces derniers temps, je n'avais pas la tête à bloguer, pas forcément les moyens (techniques) de tenir mes engagements, mais pas un jour se passe sans que j'y pense, dussé-je vous gâter à Noël, mais je le ferai, croix de bois, croix de fer... Je suis partie, avec le strict minimum, j'espère récupérer un peu de mes affaires plus tard, quand je pourrai descendre à St-Maix, car pour le moment, c'est mission impossible. Deux mois sans bidouiller; je peux vous assurer que les doigts me démangent... Je ne vous oublie pas. Envoyez-moi un petit mail, laissez un commentaire et le moment venu, je vous ferai part de ma réapparition bloguesque... Encore besoin d'un peu de temps, car, vraiment, beaucoup, beaucoup, beaucoup de changements dans ma vie ces trois derniers mois; voire plus si on prend en compte la surprise de la Crevette...

Image empruntée à Raphaël B, que vous pouvez retrouver ici

Posté par lifizlif à 14:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


Commentaires sur Tirer sa révérence

    Coucou !
    Tu sais que nous sommes là, alors surtout n'hésite pas à faire appel.
    Donne-nous ton adresse via les mails pour que l'on puisse t'envoyer un petit soutien, et pour que tu puisses nous dire où tu en es.
    Je ne sais pas où t'écrire... alors j'attends un signe.
    Bon courage à toi, tout plein, plein, plein de bonnes choses dans ces moments... pfff pas de mots pour décrire. Alors tiens le coup, et surtout n'hésite pas à faire appel.

    Posté par Lap'titebricole, 19 octobre 2008 à 21:58 | | Répondre
  • beaucoup d'info d'un coup ...pas sure d'avoir tout compris...mais une chose est sure je voudrais bien continuer à suivre ton blog (celui la ou un autre)

    Posté par liliberzet, 20 octobre 2008 à 10:02 | | Répondre
  • Douces pensées à toi ma belle.
    Je n'osais te contacter de peur de mal tomber.
    Je vois que j'ai bien fait d'attendre (tout vient à point ...).
    Je te souhaite beaucoup de courage pour l'avenir et pour accueillir en paix (enfin) ce petit être né de votre amour passé.
    J'espère que tu me tiendras au courant de la suite, de la naissance, de ce qu'il te plaira de me confier ...
    Mon dernier cadeau de NSP, sera un cadeau pour ton petit ange ... si tu le veux bien.
    Bons bons bisous.

    Posté par Pépit', 20 octobre 2008 à 11:32 | | Répondre
  • touchée...

    et si tu as besoin, je peux etre là ...
    un jour apres l'autre et les jours meilleurs sont toujours devant

    Posté par karynne16, 21 octobre 2008 à 15:24 | | Répondre
  • Agnes, je n'arrive pas à répondre à ton message

    Posté par Gaëlle, 21 octobre 2008 à 15:50 | | Répondre
  • alors je t'embrasse et si tu réapparaît ailleurs, fais moi signe!

    Posté par marion, 22 octobre 2008 à 07:56 | | Répondre
  • Toute ma tendresse, fais signe quand tu réapparais qqpart.

    Posté par QueenMama, 22 octobre 2008 à 13:01 | | Répondre
  • du courage, du temps, de la patience, de l'espoir... le meilleur est devant... je pense à toi aussi... bizz

    Posté par labourgeoise, 22 octobre 2008 à 16:51 | | Répondre
  • Prends tout le temps nécessaire avant de revenir, et plein de courage à toi pour ce bouleversement dans ta vie.

    Posté par Evelyne, 22 octobre 2008 à 18:36 | | Répondre
  • Oh là, c'est du lourd, ce post. Je te souhaite plein de bonheur avec la crevette à venir. C'est une nouvelle vie qui commence. Je suis convaincue qu'il y a plein de vies dans une seule vie, et c'est ça qui est beau : on ne sait pas où on va, rien n'est acquis et comme tu dis, le meilleur est à venir.

    Posté par Pauline, 26 octobre 2008 à 21:16 | | Répondre
  • Plein de courage

    Je viens de lire ton post et je te souhaite pleins de courage et de bonnes ondes en ce moment difficile. J'espère que ta crevette et toi vous allez bien.
    Si tu as besoin de discuter ...
    Bizzzz
    @ bientôt j'espère

    Posté par liligribouille, 29 octobre 2008 à 21:40 | | Répondre
  • Des pensées pour toi... Tout simplement. Mais très sincèrement.

    Posté par Albine de Flore, 31 octobre 2008 à 15:13 | | Répondre
  • Que deviens-tu ?...

    Posté par teclo, 09 février 2009 à 23:38 | | Répondre
Nouveau commentaire